Ah, ça ira ! Paris et la Révolution

Visite guidée

Réservez votre visite

Durée : environ 2h (en théorie !)

Prix : 15€ par visite
Prix des « journées révolutionnaires » : 58€ (à confirmer)

Rdv de la visite 1 : Devant la tour, dans le square de la Tour Saint-Jacques
Métro : Châtelet
Fin de la visite 1 : Tuileries/Concorde

Rdv de la visite 2 : Devant le réfectoire des Cordeliers, 15 rue de l’école de médecine.
Métro Odéon.
Fin de la visite 2 : Concorde

À savoir : chaque visite fait environ 4km

Au programme de la visite

La Révolution Française est un pan particulièrement important de notre histoire. C’est une période courte (1789-1799) mais riche en événements. C’est la raison pour laquelle, la visite a été divisée en deux parties.
Hélas la plupart des lieux emblématiques de la révolution ont été détruits ; aussi il vous faudra de l’imagination pour resituer les actions.
Pour vous y aider les visites s’appuieront sur de nombreuses images !

Partie 1 :
Après une compréhension du contexte de l’Ancien régime, nous aborderons principalement les débuts de la Révolution, jusqu’à la chute de la monarchie.
De grands événements seront abordés : la prise de la Bastille, l’arrivée du roi aux Tuileries, la « fuite à Varennes » etc.

Partie 2 :
Cette visite est en cours de conception.
Je l’imagine comme tel : un départ à Odéon pour finir vers la Concorde.
Nous situerons les logements de certains des révolutionnaires, ce qui nous permettra de mieux connaître leurs personnalités, notamment Danton, Marat et Robespierre.
J’aimerais y aborder également les années 1793-1794, la Terreur et la chute des robespierristes.

Vous verrez dans le planning des « journées révolutionnaires » :
En quoi cela consiste ?

J’ai choisi deux dates symboliques pour organiser les deux parties de visites dans la même journée, pour les courageux qui aiment marcher et qui n’ont pas peur d’avoir mal au cerveau !

– le 14 septembre commémorera l’entrée en vigueur de la Constitution de 1791, la première Constitution française !
– le 5 octobre commémorera les « journées d’octobre » de 1789 (5 et 6 octobre), au cours desquelles les femmes Parisiennes marchent jusqu’à Versailles pour réclamer du pain, et reviennent à Paris avec « le boulanger, la boulangère et le petit mitron » !

Au milieu de notre journée, je prévois un repas de groupe. J’aimerais fortement que ce repas soit au Procope, le café révolutionnaire par excellence ! J’attends une réponse de leur part…

Vous êtes les bienvenus au repas, même si vous ne faites que la visite du matin ou de l’après-midi bien sûr 🙂

Le saviez-vous ?

« Il n’y a aucune rue Robespierre à Paris… mais ce dernier est indirectement évoqué sur de nombreux monuments car il est à l’origine de la devise
« liberté-égalité-fraternité » ! »

Aliquam id dapibus ante. mattis dolor. justo felis mattis